5 trucs pour la traduction de votre contenu Web

Dans le monde des affaires d’aujourd’hui, non seulement pour la traduction de votre contenu Web, mais aussi lors de vos interactions quotidiennes avec vos partenaires d’affaires, il est de plus en plus commun de devoir franchir la barrière linguistique. Ce qui veut dire qu’il est désormais essentiel de se rappeler que tout contenu publié sur votre site Web pourrait éventuellement devoir être traduit. Que ce soit durant le processus de conception du site lui-même ou suite à de nouvelles demandes de clients potentiels.

Si l’on décide de procéder tout en gardant ce léger détail en tête, il devient impératif de porter attention aux détails les plus infimes. En revanche, bien que cela puisse paraître, à première vue, comme une tâche déconcertante, il n’est pas dit que cela doit en être ainsi.

  1. Caractères spéciaux – Si vous utilisez certains caractères spéciaux avec des accents ou ne provenant pas de l’alphabet latin sur votre site Web (ce qui risque indubitablement d’être le cas), il est nécessaire de les entrer en codes HTML. Vous serez ainsi à même d’utiliser les codes numériques correspondant aux caractères spéciaux utilisés.
  2. Mise en page – Assurez-vous de toujours présenter votre contenu Web ou la traduction de votre contenu Web à double interligne puisque votre contenu pourrait prendre plus d’espace lorsque traduit en d’autres langues. Par exemple, dans le cadre d’un questionnaire où l’on doit afficher une question, des choix de réponses et un encadré aux fins de commentaires selon une résolution de 1 000 x 700 px, la mise en page devrait être préparée de sorte qu’il y aura assez d’espace pour contenir au moins deux fois l’espace que prendrait le contenu anglophone affiché, et au minimum le même espace alloué au français.
  3. Images – Il est toujours mieux d’utiliser des images que votre auditoire comprendront peu importe la langue qu’ils utilisent afin d’éviter toute surprise inattendue. Les images utilisées doivent être facilement identifiables sans égard à l’héritage culturel des membres de votre auditoire. Assurez-vous que le tout est clair comme de l’eau de roche et simple à comprendre. Qui plus est, les images avec du contenu devront éventuellement être traduites en d’autres langues. Par conséquent, faites-en une liste détaillée et planifiez cette étape consciencieusement lors de la phase de démarrage du projet.
  4. Éléments à traduire – Élaborez une liste détaillée des éléments devant être traduits sur votre site Web, tels que les boutons de navigation par exemple ou même certains liens. Ces derniers devront être traduits à l’avance. Si de tels changements ne sont pas planifiés dès les premières étapes du processus, il se peut fort bien qu’une fois arrivé à la phase de développement vous vous aperceviez que ces éléments n’aient pas été traduits, si ce n’est pas au stade final de la traduction seulement. La manière la plus simple de travailler dans un tel cas est d’y aller systématiquement et d’utiliser un fichier Excel, en créant une colonne pour chaque langue et de tout traduire à l’avance.
  5. Liens – Passez en revue les liens menant à certaines pages qui n’afficheront pas de contenu dans la même langue que votre site. Les infobulles ou bien tout texte optionnel sont souvent laissés à eux-mêmes sans être traduits, bien qu’ils doivent aussi faire partie de l’équation lorsque l’on prépare sa liste d’éléments devant être traduits. N’oubliez donc pas de prendre ce point en considération aussi.

 

Et voilà! Vous êtes maintenant au courant de la liste des 5 points à garder en tête lorsque vous êtes dans le processus de création ou de traduction de votre contenu Web. En travaillant ainsi, vous serez en mesure d’apprendre en plus de créer ou de traduire votre contenu Web puisque vous aurez toujours à être sur le qui-vive afin de garder le processus simple et linéaire. De cette façon, les gens qui visitent votre site n’auront aucun problème à comprendre votre contenu Web, peu importe leur nationalité ou leur niveau de compétence dans une autre langue s’ils décident de s’aventurer sur les pages traduites de votre site Web.

Il est important de prendre en considération le fait que tout contenu ou texte rédigé dans votre langue maternelle pourrait éventuellement devoir être traduit, et ce dès le début de la phase de conception plutôt qu’une fois le fil d’arrivée en vue lors de la phase d’implantation. Avec la présence accrue des multinationales désirant afficher leur contenu Web en plusieurs langues, cet aspect est désormais plus important que jamais. Grâce aux 5 trucs énumérés ci-dessus pour la traduction de votre contenu Web vous n’aurez même pas à vous transformer en expert linguiste pour élaborer les premières étapes en vue de la traduction de votre site Web.

 

Source : trainingzone.co.uk/blogs-post

Crédit photo | Translation ready by Supreme Factory on Flickr

Posted on September 15, 2014 in Domaine de la traduction

Share the Story

About the Author

Back to Top